Céline vs TATI

cf88d347069dad2567972e6783c6e15fCet hiver chez Céline, Phoebe Philo remet au goût du jour et plus que jamais le fameux quadrillage des « cabas barbès », dérivés des sacs vichy TATI, qui ont tant participé à faire sa réputation.

TATI, rappelons le, est une enseigne française de textile et bazar bon marché, crée par Jules Ouaki en 1948. Reconnue pour ses prix modiques, son slogan percutant et son merchandising original, l’entreprise connaît un développement rapide.

Les cabas quadrillés ou « cabas barbès » sont en réalité un dérivé des sacs shopping TATI à la base vichy rose et blanc. Dans les années 50, ces sacs se répandent comme une traînée de poudre et immédiatement sont contrefaits avec un graphisme quasiment identique et vendus partout dans le quartier Barbès, d’où son nom.

En plastique tissé, il est LE sac des transhumances estivales (quasiment inusable, très solide, lavable en un coup d’éponge et surtout extrêmement léger). Objet kitsch et presque ringard il reste pour bien de gens, le « sac du pauvre » , celui de  l’immigré…

This winter at Celine, Phoebe Philo calls for every day and more than ever the famous grid of « tote barbès » derivatives bags gingham TATI, who participated as to its reputation.

TATI is a French brand of textile bazaar cheap, created by Jules Ouaki in 1948. Known for its low prices, its catchy slogan and original merchandising, the company is developing rapidly.

The « tote barbès » is actually a derivative of shopping bags TATI in pink and white gingham base. In the 50s, these bags are spreading like wildfire and immediately are counterfeit with virtually identical and sold all over the Barbès neighborhood graphics, hence its name.

Woven plastic bag is THE summer transhumance (almost indestructible, very solid, washable a sponge and especially extremely light). Subject kitsch and almost corny it remains for many people, the « bag of the poor », that of the immigrant …

cabas

Mais qu’à cela ne tienne, Céline, cette hiver (comme Louis Vuitton lors du défilé Printemps-Été 2010) réactualise totalement cet objet tant négligé. D’une façon surprenante le quadrillage des fameux cabas est utilisé sur les vêtements : le rendu est inattendu et maîtrisé d’une façon bluffante.

But never mind, Celine, this winter (like Louis Vuitton fashion show during Spring-Summer 2010) refreshes the object as completely neglected. In a surprising way, the grid of the famous shopping bag is used on clothing: the unexpected is made ​​and controlled way of bluffing.

7095871f0613364bb9a1b228697264e51369a1ddbd4a9d237ccc96bf13155f8b

Les coupes contemporaines et minimalistes de la collection, confèrent aux motifs une modernité non soupçonnée jusqu’alors. Une audace toute particulière que Phoebe peut se permettre grâce à un vestiaire qui reste en somme très classique aux volumes épurés. Un clin d’œil à la fois à la haute-couture et à la vie quotidienne savamment contrôlé.

Le vêtement ne perd en aucun cas de son allure et de sa sophistication : il reste chic et élégant tout en étant d’une grande actualité. Le photographe de la campagne hiver 2013, Juergen Teller, déclarera : « Vraiment élégant mais bizarre, ringard, mais presque perverse. »

Phoebe Philo prouve encore une fois son grand génie : arriver à maîtriser de façon brillante le mariage entre le luxe et l’objet populaire du quotidien…

Contemporary and minimalist cuts of the collection gives the design a hitherto unsuspected modernity. A nod to both high fashion and everyday life carefully controlled.

The garment does not lose in any of its allure and sophistication: it is chic and elegant while being highly topical. Photographer of the 2013 winter campaign, Juergen Teller, declared: « Truly elegant but funny, nerdy, but almost perverse. »

Phoebe Philo proves once again his great genius to get control so brilliant marriage between luxury and popular everyday object …

12626ef3d92b604259e4cdb394f1591acvjk

PicMonkey Collage

Qui aurait cru que le cabas barbès puisse un jour être élevé au rend d’objet de luxe ?! comme quoi tout est possible dans le milieu de la mode, pour notre plus grand régal des yeux…et du porte monnaie !

Alors tous à Barbès !

Who would have thought that barbès tote may one day be elevated to makes luxury! as if everything is possible in the world of fashion, to our delight the eyes … and wallet!

Then all at Barbes!

photo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s